Entièrement convaincu de la valeur des entreprises françaises, Christophe Février intervient pour le maintien et développement de l'industrie française.

Pour se faire, sa détermination et son expérience du monde de gestion de projet, mais aussi son charisme et la confiance qu'il partage avec ses collaborateurs sont ses principaux atouts.

La reprise d'entreprise

La reprise d'entreprise est l'achat de capital d'une entreprise par une tierce personne dans le but d'une fusion ou d'une acquisition d'une entreprise. Ce système est parfois mal vu par les gens.

À la base, les entreprises reprises sont souvent en difficulté. Le rachat de son capital par une personne ou par un groupe est en alors la meilleure solution pour garder l'entreprise active.

Christophe Février, lui-même président de sa propre entreprise, a repris les rênes de certaines entreprises françaises à grandes potentielles, mais qui sont en difficulté.


Il estime que diversifier ses acquis est un bon moyen pour accroître son chiffre d'affaires. En reprenant certaines entreprises, il a fait en sorte de les développer petit à petit et a créé de nombreux postes à travers le pays. Le rattachement de ces entreprises aux siennes contribue également à développer l'économie française.

La reprise d'entreprise est alors un moyen de sauver les petites entreprises en difficulté tout en faisant profiter la nation.

Tecsom

Manufacture française des Ardennes, Tecsom est spécialisé en revêtement de sols haut de gamme. Il conçoit et produit des moquettes respectant les normes environnementales tout en créant des produits designs et modernes. Lors de sa reprise en 2014, Christophe Février a rajouté une branche à l'activité de l'entreprise : EP (Énergie et Prospective). Ceci est le lien entre son entreprise de base et la nouvelle. EP assure le conditionnement d'ampoules de basse consommation. La réorganisation et le développement de l'entreprise permettent un recrutement de centaines d'employés.

Plysorol

Ex-leader dans son domaine, Christophe Février a repris l'entreprise en 2013 et l'a renommé LEROY Industries en mémoire du fondateur. Si à la base l'entreprise ne s'occupait que la fabrication des contreplaqués. Désormais, l'usine produit peuplier pour en récolter les feuilles, les principaux matériaux pour toute fabrication de contreplaqué. Leurs produits sont issus de plantation certifiée PEFC, mais leur plus grande satisfaction, c'est la durabilité de leurs produits. Depuis la reprise de l'entreprise, le chiffre d'affaires n'a cessé d'augmenter dont 60% sont générés à l'étranger.

Les machines Valentin

Une petite entreprise basée sur la production de champagne, les machines Valentin a été acquises par Christophe Février en 2010. Depuis cette reprise, l'entreprise étend son savoir-faire de la conception à l'assemblage des machines pour l'embouteillage de tout liquide. Les plus grands producteurs de plus prestigieux de vin et champagne choisissent désormais, les machines Valentin pour les accompagner. Cette extension d'activité a généré de nouveaux postes et leur chiffre d'affaires a augmenté d'environ 7%. L'entreprise s'étend même à l'étranger et exporte sa production dans plus de 25 pays.

Les gens qui ne comprennent pas la difficulté de reprendre une entreprise en difficulté qualifient les repreneurs en opportunistes. Pourtant, reprendre une entreprise en faillite n'est pas une mince affaire. Pour que ceci soit réellement un sauvetage, il faut avoir des idées innovantes et des concepts positifs.